Café des Philippines

Le café philippin

Qu’il soit long ou serré, le café a de nombreux adeptes ! C’est l’une des boissons les plus consommées dans le monde. On le cultive dans plus de 70 pays, principalement en Amérique du Sud, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-est.

En Asie et Océanie, les Philippines figurent en 6e place pour la production de café, derrière le Vietnam, l’Indonésie, la Papouasie Nouvelle-Guinée, le Laos et la Thaïlande. Le pays produit environ 425 000 sacs de 60 kg, ce qui le place au 25e rang mondial, pour une consommation qui dépasse les 170 000 tonnes.

Les Philippines sont surtout connues pour être un des rares pays à proposer de l’Arabica, du Robusta, du Liberica et de l’Excelsa ainsi que des cafés gourmets comme le Bana’s coffee, à Sagada.

Abordons un court résumé de l’histoire du café philippin, ses spécificités, ce que j’en pense et quel est le meilleur café philippin.

L’histoire du café aux Philippines

Les Philippines sont situées dans le sud-est de l’Asie, entre l’Indonésie et la Chine. Son économie repose essentiellement sur l’agriculture pour la production de tabac, noix de coco, ananas, banane, maïs, chanvre, canne à sucre, café, bois tropical.

À l’origine, le café vient d’Éthiopie, en Afrique. Il conquiert ensuite le monde musulman pour être, par la suite, importé en Europe par des marchands vénitiens. Les Européens vont en exporter la culture en Asie et en Amérique du Sud, dans les régions où les conditions conviennent à sa maturation.

Aux Philippines, le café apparait à Lipa (Batangas), en 1730, par un franciscain qui plante le premier caféier originaire du Mexique. Par la suite, les frères augustins Elias Nebreda et Benito Varasles en font la promotion dans d’autres parties de Batangas telles que Ibaan, Lemery, San Jose, Taal et Tanauan.
Les plantations de café deviennent alors la base de l’économie de Batangas. C’est ce qui procurera à Lipa son surnom de capitale du café aux Philippines.

Les Philippines commencent à approvisionner l’Europe à l’ouverture du canal de Suez en 1869.
En 80 ans, les Philippines se hissent au 4e rang mondial des exportateurs de café, mais un champignon, la rouille du café, a détruit la plupart des plants en 1889. Dès lors, des plants de café qui ont survécu sont transférés de Batangas à Cavite, où ils vont prospérer. À cette période, les Philippins entament la culture du Liberica.

Il faut attendre les années 1950 pour que le gouvernement philippin, avec l’aide des Américains, introduise des variétés plus résistantes. À la faveur de la demande croissante en café instantané, de nombreux agriculteurs qui avaient abandonné cette culture recommencent à le cultiver.

Dans les années 60, face à une production mondiale pléthorique, le gouvernement philippin décide l’interdiction d’importation de café sur son sol afin de préserver ses producteurs locaux.

Depuis, les Philippines ont adhéré, en 1980, à l’O.I.C. (Organisation internationale du café) et établi une feuille de route pour revitaliser l’activité.

Selon la PSA (Philippines Statistics authority), le pays produit du café Robusta, à hauteur de 71 %. C’est l’un des rares pays à proposer les quatre variétés principales de café : Arabica (24 %), Liberica (1 %), Excelsa (4 %) et Robusta.
La majeure partie de l’arabica pousse dans la région de la Cordillère, mais se développe également dans la région de Davao. Le liberica et l’Excelsa sont principalement produits à Cavite, Batangas (au sud de Luzon) et depuis récemment à Palawan.
On trouve le robusta sur l’île de Mindanao (provinces de Bukidnon, Val de Compostelle, Soccsksargen), sur l’île de Luçon (Ilocos Sur, Bulacan) et sur Mindoro. Avec 35,9 % de la production nationale, la région de Soccsksargen est la principale région productrice de café.
L’altitude, le climat tropical et les sols riches offrent des conditions optimales pour le café philippin.

Graines de café aux Philippines

Particularités du goût du café philippin

Aux Philippines, on trouve plusieurs variétés pour le type Arabica : Garnica, Bourbon rouge, Bourbon jaune, Caturra, San Ramon, Typica, Catimor, Garnica.

Comme nous l’avons vu, les Philippines proposent les 4 types de café : Arabica, Robusta, Liberica, Escelsa essentiellement pour le marché interne.

En règle générale, l’Arabica cultivé dans la région montagneuse de la Cordillère est acide et doux au goût. Celui de Mindanao a un goût doux-amer et un arôme floral.
Avec sa haute teneur en caféine, le Robusta vous délivrera une saveur plus prononcée et un arrière-goût brûlé ou boisé.
Cultivé dans les provinces de Batangas, Cavite et Quezon, le café barako est la variante la plus connue de Liberica aux Philippines. Il a un arôme distinct et un goût boisé fort avec une acidité naturelle élevée.
Produit dans les montagnes de Batangas et Quezon, et dans la région de Bicol, à Sorsogon, le café Excelsa a un goût similaire au Robusta et au Liberica. Cependant, sa saveur sucrée et fruitée l’en distingue. Par ailleurs, son goût est plus neutre.

Comme spécialité des Philippines, on peut également citer le Kape alamid.
Autrement appelé Kopi Luwak, ce café provenant des excréments de la civette est uniquement présent en Indonésie, aux Philippines et au Vietnam. Il propose un profil aromatique assez doux et une absence d’amertume.

Si vous avez l’occasion de visiter les Philippines, n’hésitez pas à vous aventurer dans les différents lieux de dégustation que propose Manille (bonnes adresses de Manille sur PerfectDailyGrind).

Le café philippin se déguste à n’importe quel moment de la journée. Il accompagnera idéalement votre pause-café. Son robusta ou son café barako se dégusteront surtout le matin, pour démarrer une journée.

Mon avis sur le café des Philippines


Le café philippin arabica figure dans les cafés pour lesquels j’ai de l’affection. J’aime son équilibre, mais également sa subtilité et les complexes arômes qu’il propose. Je n’ai pas le souvenir d’avoir été déçu en buvant du café philippin.

Je vous recommande de l’acheter en grains, car les arômes sont nettement mieux conservés sous cette forme qu’avec du café moulu.

Lorsque je bois du café des Philippines, notamment celui de Luzon, je rêvasse sur les sources naturelles qui y coulent toute l’année. Le mélange de Typica et de Bourbon délivré par la région de Belis procure un arôme intense de vanille et de fleurs douces :-).

Meilleur café philippin : quelle marque choisir ?

Comme je viens de l’évoquer, je vous encourage à acheter du café philippin en grains. En effet, sous cette forme, le café sera plus frais et plus aromatique que le café moulu. On peut ajouter que les grains résultent d’une sélection plus stricte.

Aux Philippines, nous avons vu que la production est surtout orientée vers le robusta, pour des raisons de résistance et pour alimenter les mélanges de café soluble.
Hormis le Liberica et l’Excelsa qui conviendront à des utilisations plus spécifiques, on trouve des cafés arabica de spécialité.

Les producteurs philippins de café ne seront peut-être pas en mesure de contrebalancer les prix des importations bon marché en provenance d’Indonésie et du Vietnam. Mais l’investissement dans l’infrastructure permet à certains de tirer le meilleur parti de l’environnement unique et de produire du café de qualité qu’ils peuvent vendre à un prix élevé.

Un de ceux-là nous vient de la province de Benguet, dans la Cordillère. La communauté de Sitio Belis propose un café arabica naturel Typica/Bourbon. Les cafés naturels délivrent une douceur distincte nettement sucrée avec des notes de fraises et de citron vert tandis que les cafés lavés ont un arôme intense de vanille et floral avec des notes aromatiques de fruits secs, cacaos, cardamome, noix de muscade.

Le Single Origin Typica qui nous vient du Mont Kalatungan, dans la province de Bukidnon, présente également un café de qualité.
Assortiment de variétés arabica, poussant à l’état sauvage dans une poignée de petites fermes, son goût corsé et chocolaté propose des notes fruitées de fraise et de goyave.

Pour acheter du café des Philippines, je vous invite à opter pour l’une des marques suivantes : Kalsada Coffee, Civet Café, Jacobs Krönung, Nescafé.

Don`t copy text!