Café en provenance du Kenya

Le café kenyan

Avec 83 % des Français qui en boivent et une moyenne de 5,5 kg consommés par an, le café fait partie intégrante du mode de vie français.

Parmi les pays africains, le Kenya est le 5e plus gros producteur de café derrière l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire, l’Ouganda et la Tanzanie. Il devrait produire 650 000 sacs de 60 kg de café pour l’année caféière 2020/2021.

En 2018, la production de café au Kenya a bénéficié de mesures prises par le gouvernement pour rendre le secteur plus actif. Ainsi, de nouvelles variétés ont été introduites, des redevances supprimées, des dettes d’agriculteurs annulées.

Abordons un court résumé de l’histoire du café kenyan, ses particularités, ce que je pense du café kenyan et quel est son meilleur café.

L’histoire du café au Kenya

Le Kenya, coupé en deux par l’équateur, se situe sur la côte est de l’Afrique. Il partage ses frontières avec la Somalie, l’Éthiopie, le Soudan, l’Ouganda et la Tanzanie.
Sujette aux aléas climatiques, l’agriculture occupe une place importante dans l’économie kenyane. Premier exportateur de thé noir, son économie repose sur l’horticulture, le café et les légumes frais.

À l’origine, le café provient d’Abyssinie (actuellement Éthiopie). Un berger aurait été intrigué par le comportement très énergique de ses chèvres ayant mangé les baies rouges d’un arbuste. Il rapporta ces baies aux religieux du couvent voisin. Ceux-ci en infusèrent dans de l’eau chaude et découvrirent à leur tour les bienfaits énergisants de cette infusion.

Après s’être étendue dans le monde musulman, la boisson débarque en Europe à l’initiative de commerçants vénitiens. Il prend le nom de « caffè » en Italie pour devenir finalement « café » à son arrivée en France au milieu du 17e siècle. Par la suite, les Européens vont en exporter la culture en Asie et en Amérique du Sud, dans les régions tropicales.

Malgré sa proximité avec Éthiopie, le café ne débarque au Kenya qu’à la fin du 19e siècle. Les versions divergent sur l’origine du café au Kenya. L’une d’elles associe cette implantation à l’initiative de missionnaires de la Congrégation française du Saint-Esprit important des plants de l’île de Bourbon (maintenant appelée La Réunion). Une autre version impute l’arrivée du café à des missionnaires écossais qui l’auraient fait venir d’Éthiopie.

Dans les années 1920, la culture du café devient une importante exportation kenyane pour répondre à la forte demande des Européens. Les années 1930 voient le développement du système d’enchères organisé par le Coffee Board of Kenya.

Initialement, le café va prendre son essor dans les grandes fermes de cette colonie britannique.
Le soulèvement de Mau Mau en 1954, qui a conduit à l’indépendance du Kenya en 1963, va provoquer le transfert du secteur du café principalement aux Kenyans. C’est ainsi que, dans le cadre de la redistribution de la propriété privée des grandes plantations, beaucoup de petits propriétaires terriens kenyans se voient attribuer des plantations de café.

Les années 90 voient la fin des accords de quotas, auparavant initiés par l’O.I.C. (Organisation internationale du café). Le prix du café chute. Associée au changement climatique et à différentes maladies, la production a baissé de plus de 60 % depuis 1988 et détourné beaucoup de planteurs de la production de café.

Depuis 2002, le Coffee Board of Kenya n’est plus impliqué dans les enchères. En 2006, une nouvelle législation a permis de négocier directement les ventes de café entre producteurs et acheteurs. Ainsi, le gouvernement a accordé des licences à plus de 30 agents de commercialisation indépendants autorisés à vendre directement aux acheteurs étrangers sans passer par le système d’enchères.

Le Kenya est l’un des seuls pays à produire uniquement du café Arabica. Si son café est réputé mondialement, c’est en grande partie grâce à la qualité de son arabica lavé d’altitude. Le café kenyan est cultivé dans cinq grandes régions :

  • Province de Nyanza : Kisii, Nyamira, plateau de Nyabondo dans le district de Nyando et Oyugis dans le district de Rachuonyo ;
  • Province centrale : Nyeri, Murang’a, Kiambu, Thika, Kirinyaga;
  • Province orientale : Hautes régions du centre de Meru, Embu, Machakos, Tharaka et Makueni;
  • Province de la côte : Taita Taveta (région de Wundanyi);
  • Province occidentale : Bungoma, Vihiga, Kakamega.

Au Kenya, le climat tropical et les sols riches en nutriments offrent des conditions optimales pour la culture du café. De plus, l’altitude entre 1400 m et 2000 m permet de classer le café en SHG (Strictly High Grown).

KENYA NYERI SINGLE ORIGIN AA

Particularités du goût du café kenyan

Au Kenya, on retrouve plusieurs variétés de café de type Arabica : café Bourbon, SL-28, SL-34, K7, Ruiru 11 et Batian (lancée en 2010).
Ces deux dernières variétés ont été introduites récemment pour résister à la maladie du fruit du café et à la rouille.

Le café de différentes régions du Kenya présentera plusieurs nuances de saveurs nuancées. Cela est d’autant plus vrai si vous êtes connaisseur.
Néanmoins, la plupart des terroirs kenyans proposeront un goût fruité et épicé avec une acidité moyenne.
Vous obtiendrez avec ce café équilibré des notes de chocolat et des arômes floraux.

Notons que les cafés sont calibrés lorsqu’ils sont encore en grains verts, avant d’être torréfiés. Le tri repose sur la taille et la densité des fèves. On procède à ce calibrage pour le moment de la torréfaction.
Étant donné que les grains d’une taille similaire grillent à un rythme identique, s’il y a des tailles différentes, la torréfaction ne sera pas homogène.

Taille (mm)

Tout savoir sur le café du Kenya 5

8

AA

7,75

AA

7,5

AA

7,25

AA

7

A

6,75

A

6,5

B

6

B

5,5

PB

5

PB

4,5

PB

4

PB

3,5

PB

3

PB

La grande majorité des fèves de café produites au Kenya sont ensuite vendues aux enchères à la Nairobi Coffee Exchange, un système de cotation coordonné par l’Association des producteurs et des négociants de café du Kenya réunissant plus de 700 000 membres.

Les grains sont ensuite classés sur une échelle de 1 à 10 en fonction de la qualité de la tasse.

Comme la Tanzanie, le Kenya propose 5 % de sa production avec le grade PB (Peaberry) qui figure dans ses meilleurs crus avec un goût plus sucré et plus savoureux que les haricots standard.

Les grains de café AA du Kenya sont cultivés à des altitudes supérieures à 2 000 m et sont considérés comme l’un des meilleurs cafés de spécialité au monde. Certains des cafés Kenya AA présentent un arôme floral et des notes de fruit de la passion.

On peut déguster le café kenyan à n’importe quel moment de la journée. Il est idéal au moment de la pause-café quand vous allez véritablement pouvoir apprécier tous les arômes du café kenyan. 

Mon avis sur le café du Kenya


Le café kenyan figure dans mes cafés préférés. J’aime son acidité tonique, son goût intense avec ses notes complexes et fruitées. Je ne me souviens pas avoir été déçu après avoir bu du café kenyan.

Pour bénéficier de sa richesse aromatique, je vous invite à l’acheter en grains. Ses arômes seront plus présents que sous forme moulue.

Lorsque je bois du café du Kenya, je ressens la richesse de la terre où il a été cultivé, et les conditions climatiques idéales dont il a pu profiter au long de sa croissance.

Meilleur café kenyan : quelle marque choisir ?

Comme je viens de l’évoquer, je vous préconise d’acheter le café du Kenya sous forme de grains. Ainsi, le café sera plus frais et aromatique. De plus, vous ferez 10 à 15 fois moins de déchets que les doses individuelles.

Au Kenya, la variété de café traditionnelle est le Bourbon et propose peu de cafés bio. La filière du café au Kenya est l’une des mieux réglementées, avec des normes de qualité élevées qui fonctionnent bien sans certification biologique.

Nous avons vu que le grade AA signait la marque d’un bon café kenyan. Si vous ne trouvez pas de café AA disponible, le grade AB est également bien noté et constitue un remplaçant convenable.

Parmi les cafés qui font la réputation du Kenya, on peut également citer le Blue Mountain. Le Kenyan Blue Mountain est cultivé à partir du stock de graines Jamaican Blue Mountain enrichies par le sol volcanique de l’Afrique de l’Est. Il se distingue par sa fine acidité, son corps onctueux et sa saveur de cassis.

Pour acheter du café du Kenya, je vous invite à choisir l’une des marques suivantes : Malongo, Nespresso, Cafés Marc, Senseo, Jacques Vabre, Carte Noire, Or Expresso, Lavazza, Belle France, Jardins d’arômes, Cafés Chapuis, Charles Danican, La Brûlerie du Léon.

Don`t copy text!